Je m’appelle Kahentiiosta, Le peuple de la rivière Kattawapiskak et Le peuple de la rivière Kattawapiskak – 6 mois plus tard

Centre des arts actuels Skol, 372 rue Saint-Catherine Ouest, Espace 314 Montréal, Québec  
24 Oct 2017 | 19 h 00

Je m’appelle Kahentiiosta (1996 | 29 min), par Alanis Obomsawin

Kahentiiosta était à Kanehsatake, du début à la fin de la crise. Le film décrit ce qu’elle y a vécu, puis surtout sa comparution au tribunal parce que le Procureur général n’acceptait pas son nom mohawk et enfin sa vie et celle d’autres «warriors» au camp militaire de Farnham.

Le peuple de la rivière Kattawapiskak (2012 | 50 min), par Alanis Obomsawin

Ce documentaire de la cinéaste légendaire Alanis Obomsawin raconte la crise du logement de la communauté crie d’Attawapiskat, située au Nord de l’Ontario. Devant une population de 1700 Cris vivant dans des conditions difficiles, la chef Theresa Spence a déclenché l’état d’urgence et demandé l’aide de la Croix-Rouge. Alors que le mouvement « Idle no more » fait la une des journaux, ce film remet en contexte certains aspects de la crise.

Le peuple de la rivière Kattawapiskak – 6 mois plus tard (2012 | 6 min), par Alanis Obomsawin

Court métrage complémentaire portant sur les suites de la crise du logement à Kattawapiskak.

Chant de victoire: Hommage à Alanis Obomsawin. Plus d’information ici.

Chargement de la carte…