Red Path, Souvenir

Université Simon Fraser, Centre des arts Goldcorp, Cinéma Djavad Mowafaghian, 149 rue West Hastings Vancouver, Colombie-Britannique  
15 Nov 2017 | 19 h 00

Red Path (2015 | 15 min), by Thérèse Ottawa

Ce court métrage documentaire nous amène au coeur d’un véritable pow-wow traditionnel. En suivant le parcours de Tony Chachai, jeune Autochtone en quête d’identité, la cinéaste originaire de Manawan se penche sur la culture, le passé et la transmission du savoir et des connaissances au sein des membres d’une communauté atikamekw. Mu par le désir de renouer avec sa famille et ses racines, Tony Chachai livre un témoignage touchant sur le chemin qui l’a ramené auprès des siens. À l’aube de devenir père, il prend conscience de la richesse de cet héritage et célèbre ce passé en dansant dans un pow-wow aux côtés de son cousin Ronny Chachai.

Film présenté en version anglaise. 

Souvenir

L’ONF rend ses archives accessibles à des cinéastes autochtones qui reprennent contrôle du regard qu’on pose sur la communauté. Quatre reprises de pouvoir en mode vidéoclip.

Etlinisigu’niet (Vidés de leur sang) (2015 | 5 min), par Jeff Barnaby

Jeff Barnaby pulvérise ce qui subsistait du mythe d’un Canada juste et équitable. Le message du réalisateur est clair : nous sommes toujours là. Les efforts en vue de « se débarrasser du problème indien » ont échoué.

Mobiliser (2015 | 3 min), par Caroline Monnet

Caroline Monnet se sert des archives de l’ONF pour proposer un exaltant voyage qui nous emmène du Grand-Nord jusqu’au Sud urbain. L’œuvre fait ressortir la tension entre les modes de vie traditionnel et moderne que vivent les Premières Nations.

Nimmikaage (Elle danse pour son peuple) (2015 | 3 min), par Michelle Latimer

Un requiem pour les femmes autochtones du Canada en plus d’être un témoignage d’admiration à leur égard. Le film déconstruit couche par couche l’affectation attestée du nationalisme canadien.

Soeurs et frères (2015 | 3 min), par Kent Monkman

Kent Monkman utilise des archives de l’ONF pour établir des parallèles entre l’anéantissement du bison et les ravages provoqués par le système des pensionnats indiens. Critique impitoyable de la période coloniale du Canada.

Co-présenté par Simon Fraser University’s Faculty of Communication, Art and Technology (FCAT), Vancity Office of Community Engagement et the Office for Aboriginal Peoples. Plus d’information ici.

 

Chargement de la carte…